Pierre Corneille, aussi appelé « le Grand Corneille » ou « Corneille l'aîné », né le 6 juin 1606 à Rouen et mort le 1er octobre 1684 à Paris (paroisse Saint-Roch), est un dramaturge et poète français du XVIIe siècle.

Il est originaire d'une famille de magistrats et est l'aîné de cinq frères et sœurs. Son père est maître des eaux et fôrets et sa mère est la fille d'un avocat. Il accomplit ses études secondaires chez les jésuites et se destine à une carrière d'avocat à Rouen tout en se tournant vers la littérature.

Il écrivit d'abord des comédies comme Mélite, La Place royale, L'Illusion comique, et des tragi-comédies Clitandre (vers 1630) et en 1637, Le Cid, qui fut un triomphe, malgré les critiques de ses rivaux et des théoriciens.

1629 - Mélite, sa première création, est une comédie. Il la propose à une troupe d'acteurs itinérants, ceux qui fonderont plus tard le théâtre du Marais. Cette troupe présente la pièce à Paris. Cette comédie connaît un succès suffisant pour décider Corneille, qui n'a alors que 23 ans, à entreprendre une carrière théâtrale.

1635 - Médée, sa première tragédie
Les succès qu'il connaît avec ces comédies permettent à Corneille d'être engagé, avec 4 autres auteurs, par Richelieu pour mettre en vers les intrigues théâtrales que le cardinal se plaît à imaginer

1637 - En janvier, Le Cid est créé au Théâtre du Marais. La pièce connaît un succès immense.

Au printemps (1641), Corneille épouse Marie de Lampérière, fille d'un lieutenant. Ils auront sept enfants.

Les années quarante sont les années de gloire de Corneille. Célébré par le public, reconnu par ses pairs, financé par le pouvoir, il connaît une décennie éclatante.

STYLE

  • Corneille se conformera assez mal aux règles, sa tragédie sera écrite en vers alexandrins et divisée en cinq actes .

  • Dans le style, il est facile de signaler de l'emphase creuse, de la rudesse, de l'obscurité.